5 conseils pour améliorer la digestion et réduire les ballonnements

5 conseils pour améliorer la digestion et réduire les ballonnements

Bien que ce ne soit pas quelque chose que nous aimons partager, certains jours nous pouvons nous sentir ballonnés, « bloqués » et léthargiques. Il se peut que nous ayons fait un repas anormalement copieux la veille, que nous ayons mangé quelque chose qui ne nous convient pas ou que cela nous arrive tout à coup.

Quelle qu’en soit la cause, il existe des méthodes simples et naturelles qui peuvent aider à stimuler la digestion et à faire repartir les choses.

Les ballonnements et les autres symptômes digestifs sont devenus plus courants au monde.

On pense que les problèmes digestifs sont causés par les terminaisons nerveuses de notre système digestif qui sont hypersensibles à la fermentation et à la production de vent. Cela peut entraîner des flatulences, une distension, des ballonnements et une altération des selles.

Il est normal de se sentir ballonné de temps en temps. Cependant, si vous vous sentez ballonné en permanence, vous devez consulter un professionnel de la santé. Cela vous permet d’exclure tout problème de santé sous-jacent.

Causes courantes de la digestion lente et des ballonnements

Se sentir paresseux et ballonné peut être le résultat de choix alimentaires. De l’excès d’alcool, de sel, de sucre et d’aliments riches en graisses, aux sucres fermentescibles naturels présents dans les fruits, les légumes, les produits laitiers, les légumineuses, les grains et les céréales.

Pour d’autres, c’est la quantité et le type de fibres que vous consommez, la vitesse à laquelle vous mangez (trop vite). Également, le fait de sauter des repas et de consommer de grandes portions.

Selon les nutritionnistes, notre corps peut retenir plus de liquide un jour donné. Cela en raison de facteurs tels que le manque d’exercice, les vols long-courriers, les ballonnements prémenstruels, les hormones et l’alimentation.

La digestion lente peut être aggravée par des aliments riches ou riches en graisses, comme les viandes rouges grasses et les aliments crémeux. Les intolérances alimentaires peuvent également provoquer des ballonnements. Il est donc sage de surveiller les symptômes afin de commencer à repérer les aliments qui provoquent des ballonnements inconfortables.

D’autres causes courantes de digestion lente et de ballonnements peuvent être liées à une mauvaise santé intestinale .

Il s’agit notamment de la dysbiose (due à la prolifération et au déséquilibre des mauvaises bactéries ou à la présence de bactéries au mauvais endroit, aux allergies ou intolérances alimentaires, y compris les sensibilités aux FODMAP), à la faible production d’acide gastrique et à la faible production d’enzymes.

Si vous avez des problèmes digestifs permanents, des douleurs, du sang dans vos selles ou si vous vous réveillez la nuit pour aller à la selle, il est important que vous consultiez votre médecin généraliste.

De nombreux symptômes digestifs sont génériques pour un certain nombre de maladies. Il est donc important de passer les bons tests pour identifier la cause de vos symptômes.

Comment réduire le ballonnement et améliorer la digestion

En cas de ballonnements généraux et de digestion lente, essayez ces cinq conseils simples pour aider votre estomac à digérer :

1.Exercice doux

Même si ce n’est pas la première chose que vous voulez faire lorsque vous êtes ballonné, l’exercice peut faire des merveilles pour la digestion.

La marche ou le jogging doux peuvent aider à stimuler la production de bile et la digestion, et peuvent même aider à stimuler les intestins . La respiration profonde peut également aider à stimuler le côlon aidant ainsi à la constipation. Donc l’exercice et même le yoga peuvent être extrêmement bénéfiques.

2.Nourrissez votre intestin

Une bonne santé intestinale nécessite une consommation régulière de fibres, de prébiotiques (présents dans les légumes, les légumineuses et les fruits), de probiotiques (présents dans les yaourts à cultures vivantes, la choucroute, le miso). Boire suffisamment d’eau et de faire de l’exercice est aussi important.

Les fibres sont relativement indigestes et aident à maintenir le système digestif en bonne santé. Elles ajoutent du volume aux selles et sont une source de nourriture importante pour les bactéries de nos intestins.

Il existe deux principaux types de fibres :

  • les fibres solubles, qui donnent du volume aux selles et leur permettent de passer plus facilement dans l’intestin. Ces fibres sont principalement contenues dans : avoine, légumineuses, psyllium, chair des fruits et légumes, par exemple.
  • Les fibres insolubles qui accélèrent le temps de passage des aliments dans l’intestin. Ils sont présentes dans les noix, les graines, la peau des fruits et des légumes.

3.Mangez lentement et sans distractions

Manger dans la précipitation ou avec des distractions comme la télévision peut inhiber une bonne digestion. Cela entraîne une sensation de ballonnement et d’inconfort.

Mâchez soigneusement les aliments jusqu’à ce qu’ils se soient presque liquéfiés dans la bouche. La salive contient des enzymes pour démarrer le processus de digestion. Donc si nous engloutissons la nourriture et ne la mâchons pas complètement, cela peut avoir un impact négatif sur la digestion.

4.Identifiez et gérez le stress

Il y a fort à parier que si vous vous sentez stressé ou anxieux, votre intestin et votre digestion peuvent en prendre un coup.

Le stress a également été lié à une augmentation des symptômes intestinaux chez certaines personnes. Par conséquence, inclure la méditation, la marche et le yoga dans notre régime hebdomadaire peut être un point de départ efficace pour gérer notre stress quotidien.

Vous pouvez consulter le livre : Soulager le stress: Méditation, relaxation et restorative yoga

5.Identifier les aliments déclencheurs

Tenez un journal alimentaire pour surveiller les aliments qui provoquent des ballonnements, afin de savoir quels sont vos aliments déclencheurs.

Suivre un régime pauvre en FODMAP sous surveillance médicale peut également aider à identifier les aliments qui ne vous conviennent pas.

Les changements de régime peuvent affecter la composition bactérienne de votre intestin. Il est donc important de les faire en compagnie d’un expert qui pourra vous aider.

Les FODMAP sont des oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols fermentescibles. Il s’agit de sucres mal absorbés qui peuvent passer dans le tube digestif et servir de source de nourriture aux bactéries qui y vivent normalement.

Les bactéries peuvent digérer ou fermenter ces FODMAP et provoquer les symptômes du SCI. Ces symptômes incluent une distension abdominale, des ballonnements, des changements dans les habitudes intestinales et un excès de gaz.

Les FODMAP sont présents dans un large éventail d’aliments. Pour connaitre les aliments contenant les FODMAPs, et si’ils auront des impact sur votre digestion ou pas, vous pouvez consulter ce guide visuel sur l’alimentation sans FODMAPs.

Un régime pauvre en FODMAP est testé pendant 4 à 6 semaines et les symptômes s’améliorent chez 75 % des personnes concernées. La phase de test permet d’identifier les FODMAP spécifiques auxquels la personne est sensible.

Ce qu’il ne faut pas faire en cas de problèmes de digestion

Lorsque vous vous sentez ballonné, « bloqué » ou paresseux, il est recommandé d’éviter les aliments transformés.

Évitez de manger des aliments qui peuvent aggraver les ballonnements, comme la malbouffe et les aliments riches en sucre. Ces aliments peuvent déséquilibrer la flore intestinale naturelle, créant ainsi plus de fermentation. Et évitez les alcools à forte teneur en sucre.

Bien que les symptômes digestifs puissent être le signe d’une intolérance alimentaire,il est préférable de commencer un régime d’élimination avec les conseils et le soutien d’un expert de la santé.

Les changements alimentaires peuvent affecter la composition bactérienne de votre intestin. Il est donc important de les faire aux côtés d’un expert qui pourra vous aider.