8 causes de pieds gonflés

Avoir Les chevilles ou les pieds gonflés à plusieurs causes. C’est un fait fréquent et n’est généralement pas préoccupant, surtout si vous avez été debout ou que vous avez beaucoup marché. Mais les pieds et les chevilles qui restent enflés ou accompagnés d’autres symptômes pourraient signaler un grave problème de santé. Dans cet article, nous examinons certaines causes possibles de gonflement des pieds et des chevilles et donnons des conseils sur le moment d’appeler le médecin.

1- Complications de grossesse.

femme enceinte

Une des causes directes et normales des pieds gonflés : La grossesse. Un gonflement soudain ou excessif peut cependant être un signe de prééclampsie, une affection grave dans laquelle une pression artérielle élevée et des protéines dans l’urine se développent après la 20e semaine de grossesse.

Si vous ressentez un gonflement sévère ou un gonflement accompagné d’autres symptômes tels que des douleurs abdominales, des maux de tête, des mictions peu fréquentes, des nausées et des vomissements ou des changements de vision, appelez immédiatement votre médecin.

2- Blessure au pied ou à la cheville.

Une blessure au pied ou à la cheville peut entraîner un gonflement. La plus courante est une entorse de la cheville, qui survient lorsqu’une blessure ou un faux pas provoque un étirement des ligaments qui maintiennent la cheville en place au-delà de leur plage normale.

Pour réduire l’enflure d’un pied ou d’une blessure à la cheville, reposez-vous pour éviter de marcher sur la cheville ou le pied blessé, utilisez des sacs de glace, enveloppez le pied ou la cheville avec un bandage de compression et élevez le pied sur un tabouret ou un oreiller. Si l’enflure et la douleur sont sévères ou ne s’améliorent pas avec le traitement à domicile, consultez votre médecin.

3- Lymphœdème (rétention d’eau)

Avoir des pieds gonflés peut être provoqué par ce qui connu comme une rétention d’eau. Il s’agit d’une collection de liquide lymphatique dans les tissus qui peut se développer en raison de l’absence ou de problèmes avec les vaisseaux lymphatiques ou après l’ablation des ganglions lymphatiques. La lymphe ( que beaucoup appellent de l’eau tout court) est un fluide riche en protéines qui se déplace normalement le long d’un vaste réseau de vaisseaux et de capillaires. Il est filtré à travers les ganglions lymphatiques, qui piègent et détruisent les substances indésirables, telles que les bactéries. Cependant, en cas de problème avec les vaisseaux ou les ganglions lymphatiques, le mouvement de cet eau peut être bloqué. Une dilatation des vaisseaux alors se produit et une partie du liquide s’échappe du sang vers les cellules. Celles-ci se remplissent d’eau et provoquent un gonflement des tissus : on parle alors de pieds gonflés à cause d’une rétention d’eau. 

Non traitée, l’accumulation de lymphe peut nuire à la cicatrisation des plaies et entraîner une infection et une déformation. Le lymphœdème est courant après une radiothérapie ou une ablation des ganglions lymphatiques chez les patients atteints de cancer. Si vous avez subi un traitement contre le cancer et que vous avez un gonflement, consultez immédiatement votre médecin. Voir une photo de ce à quoi ressemble le lymphœdème.

4- Insuffisance veineuse.

L’enflure des chevilles et des pieds est souvent un symptôme précoce de l’insuffisance veineuse, une condition dans laquelle le sang remonte de manière inadéquate dans les veines des jambes et des pieds jusqu’au cœur. Normalement, les veines maintiennent le sang vers le haut avec des valves unidirectionnelles. Lorsque ces valves sont endommagées ou affaiblies, le sang coule dans les vaisseaux et le liquide est retenu dans les tissus mous des jambes inférieures, en particulier les chevilles et les pieds. Une rétention d’eau peut également subvenir comme dans le cas d’une Lymphœdème.

L’insuffisance veineuse chronique peut entraîner des changements cutanés, des ulcères cutanés et des infections. Si vous ressentez des signes d’insuffisance veineuse, vous devriez consulter votre médecin.

5- Infection.

Les infections sont également l’une des causes des pieds et des chevilles gonflés. Les personnes atteintes de neuropathie diabétique ou d’autres problèmes nerveux des pieds sont plus à risque d’infections des pieds. Si vous souffrez de diabète, il est important d’inspecter les pieds quotidiennement pour des cloques et des plaies, car les lésions nerveuses peuvent atténuer la sensation de douleur et les problèmes de pieds peuvent progresser rapidement.

Si vous remarquez un pied enflé ou une ampoule qui semble infectée, contactez immédiatement votre médecin.

6- Caillot de sang.

Les pieds gonflés peuvent être également conséquents de la formation des caillots sanguins dans les veines des jambes. Ils peuvent arrêter le flux de retour de sang des jambes vers le cœur et provoquer un gonflement des chevilles et des pieds. Les caillots sanguins peuvent être soit superficiels (survenant dans les veines juste sous la peau), soit profond (une condition connue sous le nom de thrombose veineuse profonde). Des caillots profonds peuvent bloquer une ou plusieurs des veines principales des jambes. Ces caillots sanguins peuvent être mortels s’ils se détachent et se déplacent vers le cœur et les poumons.

Si vous avez un gonflement d’une jambe, ainsi que de la douleur, une fièvre de faible intensité et éventuellement un changement de couleur de la jambe affectée, appelez immédiatement votre médecin. Un traitement avec des anticoagulants peut être nécessaire.

7- Maladie cardiaque, hépatique ou rénale.

Parfois, des pieds gonflés peuvent avoir comme causes des problèmes comme une maladie cardiaque, hépatique ou rénale. Les chevilles qui gonflent le soir pourraient être un signe de rétention d’eau et de sel, à cause d’une insuffisance cardiaque droite. Les maladies rénales peuvent également provoquer un gonflement des pieds et des chevilles. Lorsque les reins ne fonctionnent pas correctement, du liquide peut s’accumuler dans le corps. Les maladies du foie peuvent affecter la production du foie d’une protéine appelée albumine, qui empêche le sang de s’échapper des vaisseaux sanguins vers les tissus environnants.

Une production insuffisante d’albumine peut entraîner des fuites de liquide. La gravité fait que le liquide s’accumule davantage dans les pieds et les chevilles, mais le liquide peut également s’accumuler dans l’abdomen et la poitrine. Si votre gonflement s’accompagne d’autres symptômes, notamment de la fatigue, une perte d’appétit et une prise de poids, consultez immédiatement votre médecin.

8- Gonflement des pieds : effet secondaire des médicaments.

De nombreux médicaments peuvent provoquer un gonflement des pieds et des chevilles comme effet secondaire possible. Ils incluent:

  • Hormones telles que l’œstrogène (présent dans les contraceptifs oraux et l’hormonothérapie substitutive) et la testostérone
  • Bloqueurs des canaux calciques, un type de médicament contre l’hypertension, qui comprend la nifédipine (Adalat, Afeditab, Nifediac, Nifedical, Procardia), l’amlodipine (Norvasc), le diltiazem (Cardizem, Cartia, Dilacor, Diltia, Tiazac), la félodipine (Plendil), et vérapamil (Calan, Covera-HS, Isoptin, Isoptin SR, Verelan)
  • Stéroïdes, y compris les stéroïdes androgènes et anabolisants et les corticostéroïdes tels que la prednisone
  • Antidépresseurs, notamment: tricycliques, tels que la nortriptyline (Pamelor, Aventyl), la désipramine (Norpramin) et l’amitriptyline (Elavil, Endep, Vanatrip); et les inhibiteurs de la monoamine oxydase (MAO) tels que la phénelzine (Nardil) et la tranylcypromine (Parnate)
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
  • Médicaments contre le diabète.

Si vous pensez que l’enflure peut être liée à un médicament que vous prenez, parlez-en à votre médecin. Bien que les avantages du médicament puissent valoir la peine de subir un certain gonflement, un gonflement plus sévère pourrait nécessiter de modifier le médicament ou sa posologie.

Lire aussi : 6 remèdes maison pour les pieds enflés