Douleur de Psoas: est-ce le syndrome de Psoas ?

Douleur de Psoas: est-ce le syndrome de Psoas ?

Certaines personnes souffrent du syndrome du psoas, une affection avec douleur souvent mal diagnostiquée. Même si la plupart des personnes souffrant d’un déséquilibre du psoas pourront guérir grâce aux exercices d’étirement de psoas.

Le syndrome du psoas est souvent mal diagnostiqué car les symptômes sont difficiles à distinguer des autres causes de douleurs dorsales et de hanches. Il n’est pas rare que les personnes atteintes du syndrome du psoas consultent de nombreux médecins. Par conséquence ils subissent de nombreux tests. Pourtant, les résultats peuvent être peu concluants.

Le syndrome du psoas est plus fréquent chez les athlètes. Pourtant, le risque existe aussi chez les personnes qui sont souvent assises.

Comme le schéma de référence de la douleur du syndrome du psoas est similaire à celui d’autres affections potentiellement graves, les médecins voudront exclure d’autres causes de douleur. Une condition que le syndrome du psoas peut imiter est une hernie du noyau pulpeux. C’est une condition dans laquelle une partie de la partie centrale molle et gélatineuse du disque est forcée à travers une partie affaiblie du disque. Parmi les autres affections que le syndrome psoas peut imiter, citons l’arthrite de la hanche. D’autres affections peuvent comprendre la bursite fémorale, la tendinite de la hanche, la diverticulite, la salpingite (inflammation des trompes de Fallope), les calculs urétraux et même le cancer du côlon.

Quels symptômes du syndrome de Psoas

Les personnes qui souffrent du syndrome du psoas ont certains douleurs et symptômes en commun. Le principal symptôme du syndrome du psoas est une douleur dans la région lombo-sacrée en position assise ou debout. Une douleur qui s’aggrave lorsque l’on fait tout ce qui plie la hanche, comme marcher, monter des escaliers, s’accroupir et s’asseoir est également un des principaux symptômes. Vous pouvez également avoir des difficultés à vous tenir droit.

La douleur dans les fesses est un autre symptôme courant du syndrome du psoas. En particulier la douleur controlatérale qui irradie dans la jambe opposée. Cette douleur s’arrête généralement au niveau du genou. Les douleurs dans le bas-ventre, l’aine, la crête iliaque et la cuisse/jambe sont également fréquentes.

Si vous souffrez du syndrome de psoas, recherchez un praticien expérimenté en kinésiologie appliquée et en biomécanique. Choisissez un praticien capable de traiter toute distorsion pelvienne potentielle, les restrictions articulaires, la pronation du pied et les déséquilibres de la hanche et du genou.

Certains chiropraticiens et massothérapeutes ont également de l’expérience dans le traitement du syndrome du psoas. Ils utilisent des techniques spécifiques, telles que le dégagement des articulations, la libération des tissus mous, le massage croisé, l’énergie musculaire et l’étirement de la facilitation neuromusculaire proprioceptive (PNF) pour aider à soulager les symptômes.