Manger sainement est un défi. Mais pour 20% des français : Manger régulièrement aussi.

Le rapport annuel du secours populaire français de fin 2018 sur la pauvreté en France montre que montre qu’un Français sur cinq n’a pas les moyens de faire trois repas par jour

La pauvreté se propage en France. D’après le baromètre 2018 du Secours Populaire, un français sur quatre de Français a déjà été pauvre. Soit deux points de plus par rapport à 2017.  

L’une des premières conséquences, c’est la précarité alimentaire. 

Les cinq fruits et légumes par jour conseillés sont bien loin.

Selon l’étude, 27% des Français ont du mal à s’offrir des légumes et des fruits frais tous les jours. Pour le poisson, 20 % n’arrivent pas à s’en acheter au moins une fois par semaine. 

Être pauvre c’est sauter des repas régulièrement, manger de la mauvaise alimentation, moins coûteux, ce qui entraîne : fatigue, anémie, diabète ou cholestérol.

Être pauvre , ce n’est pas double peine, mais triple peine.  Puisque ne pas pouvoir se nourrir seul entraîne un sentiment de honte et d’isolement.