La femme enceinte peut-elle manger la sauce tartare ?

La femme enceinte peut-elle manger la sauce tartare ?

Plusieurs femmes enceintes adorent la sauce tartare ! Mais est-il sans risque de manger la sauce tartare pendant la grossesse ? Cette article est là pour répondre à cette interrogation.

Commençant d’abords par connaitre l’origine de l’inquiétude.

Pendant la grossesse, les femmes et leurs enfants à naître sont plus exposés aux maladies d’origine alimentaire, également appelées intoxications alimentaires.

Le système immunitaire de la femme change pendant la grossesse, ce qui rend plus difficile la lutte contre certaines infections alimentaires dangereuses. La femme enceinte doit alors prêter une attention importante à son alimentation.

La sauce tartare maison est permise pour la femme enceinte ?

Le mayonnaise constitue la base de la sauce tartare. Alors, le fait que les versions faites à la maison de la sauce tartare soient sans danger pour la femme enceinte dépend du fait que la mayonnaise elle-même ait été fabriquée à partir d’œufs crus.

Si c’est le cas, elle n’est pas sûre pendant la grossesse en raison du risque de salmonelles provenant d’œufs crus ou insuffisamment cuits .

La sauce tartare maison est plus courante dans les restaurants gastronomiques ou lorsque vous préparez une mayonnaise à la maison, qui est une émulsion fouettée de jaunes d’œufs, d’acide (comme le vinaigre ou le jus de citron) et d’épices.

Si vous avez l’habitude de préparer votre mayonnaise (et votre sauce tartare) à partir d’œufs crus, vous devez passer à la mayonnaise pasteurisée du commerce pendant toute la durée de votre grossesse.

Lorsque une femme enceinte enceinte aille au restaurant dans un endroit qui fait sa propre sauce tartare, elle doit demander d’abord si de la mayonnaise commerciale a été utilisée comme base.

Si c’est le cas, elle sera sans danger pour la grossesse. Cependant, si la préparation de la sauce a eu lieu avec une mayonnaise aux œufs crus ou une base similaire, vous devez l’éviter pendant votre grossesse.

Tous les ingrédients de la sauce tartare sont-ils sans danger pour la femme enceinte ?

La sauce tartare ne se limite pas à la mayonnaise, bien sûr. Voici une liste de tous les autres ingrédients que vous pouvez trouver dans la sauce tartare.

Ils sont tous sans danger pour la grossesse :

  • Des herbes comme le persil, l’aneth ou l’estragon.
  • Moutarde.
  • D’autres épices et assaisonnements comme le poivre, le sel ou les épices moulues.
  • les cornichons à l’aneth, les cornichons ou les relishs
  • Câpres
  • Œufs durs – assurez-vous qu’ils sont vraiment durs, sans jaune d’œuf mou
  • Jus de citron ou autres acides comme les vinaigres

Une recette de sauce tartare sans danger pour la grossesse

La plupart des recettes existantes de sauce tartare utilisent de la mayonnaise du commerce, comme Hellman’s ou Kraft. Si c’est le cas, vous pouvez facilement préparer une sauce tartare à la maison.

Faire une sauce tartare sans danger pour la femme enceinte à la maison ne prend que quelques minutes. Elle a un goût BEAUCOUP meilleur que la sauce pré-fabriquée en pot.

Voilà comment la cuisiner :

  1. Un plat de cornichons coupés.
  2. Trois cuillères de jus de Citron.
  3. sucre et poivre moulu
  4. Un verre de la Mayonnaise pure.

Touts simplement ils suffit de mélanger les éléments à votre goût, pour avoir une belle délicieuse sauce tartare.

On a trouvé cette sauce aussi bien expliquée dans cette vidéo (En anglais).

Puis-je manger de la sauce tartare en début de grossesse ?

Vous pouvez manger de la sauce tartare à n’importe quel stade de la grossesse, y compris au premier trimestre. Le plus important est d’éviter les sauces à base d’œuf cru ou de mayonnaise à base d’œuf cru pendant toute la durée de votre grossesse.

Le poisson accompagne souvent la sauce tartare. C’est un aliment que vous devriez essayer de consommer davantage pendant votre grossesse, car il est nutritif et constitue une source de protéines maigres.

Cependant, la sauce tartare accompagne également beaucoup de poissons et de fruits de mer frits. Si vous le pouvez, optez pour des plats de poisson cuits au four, grillés ou rôtis. Évitez ceux qui sont chargés de calories et de graisses provenant de la pâte à frire lorsque vous êtes enceinte.

Vous pouvez manger des aliments frits, mais essayez de les consommer avec modération.

Autres conseils pour la femme enceinte

1- Lavez-vous souvent les mains

Cela semble si simple, mais c’est vraiment efficace. Un bon lavage des mains est l’un des meilleurs moyens de vous protéger, vous et votre famille, contre les maladies.

C’est l’un des moyens les plus efficaces d’empêcher la propagation des germes, y compris ceux qui provoquent le rhume et la grippe.

N’oubliez pas : lavez-vous les mains avant, pendant et après la préparation des repas, ainsi qu’après être allé aux toilettes, avoir changé des couches, touché les ordures, vous être mouché, avoir toussé, éternué ou vous être occupé d’animaux domestiques.

Utilisez de l’eau chaude et savonneuse pendant au moins 20 secondes. Et utilisez une serviette propre et sèche pour vous sécher les mains.

2- Adoptez de bonnes habitudes de sécurité pour le réfrigérateur

Tout d’abord, assurez-vous que votre réfrigérateur fonctionne efficacement. Réglez-le à 40°F ou moins et votre congélateur à 0°F ou moins. Utilisez un thermomètre de réfrigérateur pour le vérifier régulièrement.

Ensuite, utilisez votre réfrigérateur correctement. Mettez les aliments périssables dans le réfrigérateur dès que vous rentrez du magasin. Réfrigérez les restes dans les deux heures qui suivent.

Lorsque la température extérieure atteint 90°F ou plus, réfrigérez les restes dans l’heure qui suit. Jetez les aliments périssables laissés à température ambiante au-delà de ces limites. Conservez les aliments dans de petits récipients peu profonds (2 pouces de profondeur ou moins).

Les restes peuvent généralement être conservés pendant trois ou quatre jours ou congelés pour une utilisation ultérieure. Vous pouvez également consulter l’application alnglaise Is My Food Safe ? pour déterminer combien de temps conserver les restes. Veillez à étiqueter les restes pour garder la trace de leur date de préparation.

Décongelez les aliments congelés au réfrigérateur, dans de l’eau froide (en changeant l’eau toutes les 30 minutes pour qu’elle reste froide) ou au micro-ondes juste avant de les cuisiner.

Ne laissez pas les aliments congelés sur le comptoir ou dans l’évier pour qu’ils décongèlent, car cela donne aux aliments suffisamment de temps à une température de « zone dangereuse » pour que les bactéries nocives se développent.

3- Séparez les viandes crues des aliments prêts à consommer

Prévenez la contamination croisée en gardant les aliments crus séparés des aliments prêts à consommer. Utilisez deux planches à découper : l’une réservée à la viande, à la volaille et aux fruits de mer crus, l’autre aux aliments prêts à consommer tels que le pain et les légumes.

Lavez soigneusement les planches à découper à l’eau chaude savonneuse après chaque utilisation ou mettez-les dans le lave-vaisselle. Jetez les vieilles planches à découper qui présentent des fissures, des crevasses et des cicatrices de couteau.

5- Faites cuire les aliments à des températures internes appropriées

Les températures de cuisson appropriées tuent les bactéries nocives présentes dans les aliments.

Utilisez toujours un thermomètre alimentaire pour vérifier la cuisson de la viande, de la volaille, des fruits de mer et des autres plats.

Certains aliments prêts à consommer doivent être réchauffés avant d’être utilisés. Il s’agit notamment des hot-dogs, des charcuteries et des saucisses fermentées et sèches. Veillez toujours à amener ces aliments à la température interne appropriée avant de les consommer.

Utilisez le guide suivant lors de la cuisson des aliments, afin de vous assurer que les articles atteignent leur température interne sûre :

  • Steaks, rôtis ou côtelettes de bœuf, de veau, de porc et d’agneau : 145°F (ensuite, laissez reposer trois minutes avant de découper ou de consommer).
  • Bœuf, veau, porc et agneau haché : 63°C
  • Toutes les volailles, le poulet, la dinde et le canard : 75°C
  • Casseroles : 75°C
  • Plats à base d’oeufs : 70°C
  • Poissons : 163 °C ou jusqu’à ce qu’ils soient opaques et se défassent à la fourchette.
  • Pétoncles : cuire jusqu’à ce que la chair soit d’un blanc laiteux ou opaque et ferme.
  • Crevettes, homard et crabe : cuire jusqu’à ce que la carapace devienne rouge et que la chair soit nacrée et opaque.
  • Palourdes, huîtres et moules : cuire jusqu’à ce que les coquilles s’ouvrent pendant la cuisson (ne pas consommer les coquilles non ouvertes).
  • Restes : réchauffez-les à au moins 75°C.
  • Viandes de style charcuterie et hot-dogs : chauffer à 75°C ou jusqu’à ce qu’ils soient fumants.
  • Soupes, sauces et sauces : portez à ébullition.
  • Œufs : qu’ils soient bouillis, frits ou brouillés, assurez-vous que les jaunes et les blancs sont fermes et non liquides.

6- Aliments à éviter pour la femme enceinte

En plus des bonnes habitudes de sécurité alimentaire, il existe certains aliments que les femmes enceintes doivent éviter :

  • Les viandes, volailles, poissons et crustacés rares, crus ou insuffisamment cuits. Cela inclut les hamburgers saignants, le bœuf ou le steak tartare, les sushis, sashimis, ceviches et carpaccios, ainsi que les huîtres crues.
  • Les poissons contenant des niveaux élevés de mercure (espadon, tile, maquereau royal, requin, marlin, hoplostète orange et thon à gros yeux)*.
  • Les fruits de mer fumés réfrigérés, sauf s’ils sont dans un plat cuit et chauffés à une température interne de 165°F. Les versions en conserve des fruits de mer fumés peuvent être consommées sans danger.
  • Les produits laitiers non pasteurisés tels que le lait et le fromage « crus ». Certains fromages frais à pâte molle sont à éviter, notamment le feta, le brie, le camembert, les variétés à pâte persillée et le queso fresco de style mexicain, à moins qu’ils ne soient étiquetés comme étant fabriqués avec du lait pasteurisé.
  • Les œufs crus ou insuffisamment cuits, qu’ils soient cuits à la coque, coulants ou pochés.
  • Les aliments qui contiennent des œufs insuffisamment cuits, comme le lait de poule non pasteurisé, les sandwichs Monte Cristo, la vinaigrette César maison, la sauce hollandaise, le tiramisu et la pâte à biscuits ou à gâteau crue.
  • Les germes crus.
  • Les salades de viande ou de fruits de mer préparées au comptoir de charcuterie, y compris les salades de jambon, de poulet ou de thon.
  • Les fruits et légumes non pasteurisés.

Article relatif : Ketchup : 5 précautions pour la femme enceinte