Ulcère estomac: 6 conseils sur quoi manger

Ulcère estomac: 6 conseils sur quoi manger

Dans le cas d’un ulcère d’estomac, choisir quoi manger est très important pour le gérer bien. Il faudra veiller à manger certains aliments et en même temps éviter d’autres.

Pourquoi ? Parce que l’estomac est un organe qui travaille chaque jour et reçoit directement tous les aliments qu’on lui donne. Il est donc exposé à plusieurs maladies comme le gastrite et les ulcères. Nous vous donnerons dans cet articles plusieurs conseils qui vous aiderons à gérer l’ulcère d’estomac. Mais d’abords, pour mieux cerner l’ulcère et être sûr qu’il s’agit bien de lui , commençant par découvrir ensemble ses symptômes .


Symptômes d’ulcère d’estomac

L’un des symptômes classiques d’un ulcère d’estomac est l’indigestion, également appelée dyspepsie.

L’indigestion provoque des douleurs ou des malaises au niveau de l’estomac. Ce symptôme digestif peut être confondu avec des brûlures d’estomac, qui peuvent survenir en même temps.

Quand aux brûlures d’estomac, ils peuvent être causées par un reflux gastrique ou une maladie de reflux gastro-œsophagien (RGO). Il se produit légèrement plus haut dans l’estomac et se fait sentir dans la partie inférieure de la poitrine.

Il convient de noter que tous les ulcères d’estomac ne provoquent pas d’indigestion.

Par conséquent, les symptômes de l’ulcère de l’estomac ont tendance à être plus distincts que les brûlures d’estomac, mais les symptômes peuvent toujours être vagues.

Un ulcère a tendance à produire une douleur brûlante ou sourde dans la région de l’estomac. Cette douleur est parfois décrite comme une douleur «mordante» ou «rongeante». Certaines personnes peuvent décrire une sensation de faim.

D’autres symptômes des ulcères d’estomac incluent :

  • Perte de poids
  • Nausée et vomissements
  • Ne pas pouvoir manger à cause de la douleur
  • Rots
  • Ballonnements

La douleur peut être soulagée en mangeant, en buvant ou en prenant des antiacides.

Certains ulcères d’estomac passent inaperçus et ne présentent aucune douleur typique de type indigestion. Ces ulcères sont moins fréquents et ont tendance à être diagnostiqués après que l’ulcère a commencé à saigner. Certains ulcères peuvent provoquer un trou dans la paroi de l’estomac. Ceci est connu sous le nom de perforation et il s’agit d’une condition grave.

À savoir, les symptômes de l’ulcère de l’estomac changent souvent avec le temps et peuvent être difficiles à repérer.

Maintenant voyons les causes de l’ulcère d’estomac pour le gérer correctement.


Causes de l’ulcère d’estomac

Les ulcères se forment lorsque les sucs digestifs endommagent les parois de l’estomac ou de l’intestin grêle. Si la couche de mucus devient trop mince ou si votre estomac est trop acide, votre intestin le ressentira. Il existe deux causes principales de l’ulcère d’estomac :

1- La cause la plus célèbre et qui est responsable de la plupart des ulcères peptiques est une inflammation résultante d’une infection par la bactérie Helicobacter.

Ce qui est important à savoir , c’est qu’il est possible d’être infecté sans s’en rendre compte car l’infection ne provoque généralement pas de symptômes.

Les bactéries vivent dans la muqueuse de l’estomac et les personnes de tous âges peuvent être infectées.

Mais chez certaines personnes, les bactéries peuvent irriter la muqueuse de l’estomac et la rendre plus vulnérable aux dommages causés par l’acide gastrique.

On ne sait pas exactement pourquoi certaines personnes sont plus vulnérables aux effets de la bactérie H. pylori que d’autres.

causes d'ulcère estomac

2- Une autre cause fréquente est l’utilisation de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), y compris l’acide acétylsalicylique, également connu sous le nom d’ASA .

à savoir que l’ulcère de l’estomac apparaît en général après 60 ans, et en majorité chez les femmes .


Ulcère estomac quoi manger ?

Maintenant , que manger quand on a un ulcère à l’estomac ? En effet, Notre alimentation a un rôle majeur dans la gestion de l’ulcère d’estomac. Selon le menu que vous choisissez, cela peut avoir un impact positif ou négatif sur l’état de l’ulcère d’estomac.

Voilà 6 conseils à prendre en compte dans votre menu d’alimentation, et qui peuvent vous aider à gérer l’ulcère d’estomac :

Conseil 1 : Manger une variété d’aliments

ulcère estomac quoi manger

La meilleure défense préventive contre H. pylori est de mieux manger. Notre alimentation doit alors comprendre les fruits, les légumes et les probiotiques. Ils aident à protéger votre intestin, à combattre les bactéries, à renforcer votre système immunitaire et plus encore.

Votre menu pour l’ulcère d’estomac doit être saine et variée . Ajoutez ces aliments à votre liste de courses et essayer de les manger chaque jour:

  • Fruits (en particulier les baies)
  • Grains entiers
  • Chou-fleur
  • Les Choux verts
  • Céleri
  • Poivrons
  • Carottes
  • brocoli
  • Ail
  • Thé vert décaféiné
  • Verts feuillus
  • Aliments contenant des probiotiques, comme du yogourt ou du Kimchi

Et n’oubliez pas une chose sympa, c’est que vous pouvez boire plusieurs de ces aliments sous forme de liquides ou jus. Cela est spécifiquement convenable pour les gens atteints d’ulcère d’estomac et qui souhaitent manger léger.  

Une bonne nutrition est important pour la guérison de l’ulcère d’estomac. Consultez également un diététicien pour apprendre à répondre à vos besoins nutritionnels si vous évitez les aliments , car cela peut vous causer de la douleur ou de l’inconfort.

Conseil 2 : Inclure les fibres solubles.

Les fibres solubles sont les fibres de formes visqueuses . En plus d’avoir la possibilité de diminuer les taux de glucose dans le sang et du cholestérol, un régime riche en fibres solubles peut aider à empêcher les ulcères de revenir.

Visez alors à inclure de bonnes sources de fibres solubles à chaque repas. Légumes, fruits, avoine, orge, beurre d’arachide, noix, beurres de noix et légumineuses telles que lentilles, haricots secs et pois sont de bonnes sources.


Aliments à éviter ou à réduire.

Il n’y a pas d’aliment qui est strictement interdit en cas d’ulcère d’estomac. Pourtant, certains doivent être évités ou réduits au maximum à cause de leurs effets aggravants.

Les paragraphes suivants vous décriront les principaux aliments à éviter. Vous pouvez alors construire votre « liste d’aliments à éviter en cas d’ulcère d’estomac » et l’adapter à votre état individuel.

Voilà alors le conseil 3 :

Conseil 3 : Réduisez votre consommation de sucre et de caféine.

Les sucre blanc fait partie des aliments à éviter en cas d’ulcère d’estomac. Il ne contient presque pas de nutriments et il a un effet inflammatoire et corrosif sur les organismes, et en particulier sur l’estomac. Le sucre se cache partout dans les produits industriels. Faites alors attention aux étiquettes des produits que vous achetez et choisissez les produits sans sucre ou avec très peu de sucre. Évitez également dans la mesure du possible l’ajout du sucre blanc dans vos repas.

Quand au caféine, celui ci augmente l’acide gastrique, mais il ne semble pas causer d’ulcères ou aggraver leurs symptômes. Pourtant il est très recommandé de contrôler sa consommation de la caféine pour la bonne santé du système digestif. La recommandation est de ne pas dépasser 400 mg de caféine par jour, ce qui est la même chose que de prendre environ trois 250 ml (3 tasses) de café.

Conseil 4 : Si vous buvez de l’alcool, faites-le avec modération.

alcool est mauvais en cas d'ulcère d'estomac

Ce que vous devez savoir, c’est que l’alcool augmente l’acide gastrique et peut donc interférer avec le traitement de l’ulcère. Il faudra alors contrôler la fréquence de le prendre.  La recommandation est un limite de 15 verres par semaine pour les hommes, avec pas plus de 3 verres par jour la plupart des jours, ou 10 verres par semaine pour les femmes, avec pas plus de 2 fois par jour la plupart des jours.

Une boisson standard équivaut à:

  • 341 ml (12 oz) de bière (5% d’alcool)
  • 142 ml (5 oz) de vin (12% d’alcool)
  • 43 ml (1,5 oz) de spiritueux (alcool à 40%)

Si vous avez des questions sur la consommation d’alcool, parlez-en à votre médecin ou fournisseur de soins de santé.

Conseil 5 : Évitez les aliments épicés ou trop gras.

  • Aliments épicés

Si vous aimez les aliments épicés , sachez que vous n’êtes pas le seul. Manger des aliments épicés ne provoque pas l’ulcère d’estomac, mais il peut aggraver les symptômes chez certaines personnes. Si les aliments épicés vous causent des problèmes dans votre système digestif, évitez-en ou mangez-en moins. Vous pouvez continuer à manger des aliments épicés s’ils ne vous causent pas malaise.

  • Aliments avec les mauvaises graisses

Les aliments contenant de la graisse saturée sont en général déconseillés, et en particulier en cas d’ulcère d’estomac. La graisse saturée entrave la digestion et aggrave les inflammations. Essayez alors de remplacer de la graisse saturée par la bonne graisse mono insaturée et riche en oméga-3.

Pour savoir plus sur les graisses saturées.

Voilà un menu d’aliments riches en mauvaises graisses (saturées), et qu’il faut éviter en cas d’ulcères d’estomac :

  • Beurre, crème
  • Huile de palme, de coco
  • Margarines hydrogénées
  • Viandes grasses et charcuteries
  • Produits industriels : plats préparés, gâteaux, produits laitiers, viennoiseries, pâtisseries, etc.

Autres aliments à éviter.

Voilà une liste d’autres aliments à éviter ou à réduire:

  • les boissons gazeuses
  • Chocolat au lait et sucré.
  • piments et surtout les piments forts
  • les aliments transformés
  • les aliments riches en sel (chips , biscuits salés …ect)
  • aliments frits
  • aliments acides comme les agrumes et les tomates

Trop manger et manger dans les deux à trois heures suivant le coucher peut également aggraver les symptômes .

à savoir également que tous les aliments n’agissent pas de la même manière pour chaque personne.

Et finalement Conseil 6 : Écoutez votre corps.

Le traitement des ulcères est axé sur la lutte contre l’infection à H. pylori avec des antibiotiques et/ou en diminuant la quantité d’acide produite dans l’estomac pour aider à réduire la douleur et aide à la guérison.

S’il y a d’autres aliments ou boissons qui vous dérangent, limitez ou évitez-les. Discutez-en avec votre médecin.

Et plus généralement qu’au sujet d’ulcère d’estomac, n’oubliez pas que manger lentement en mastiquant bien, fait du bien pour votre santé. Prenez votre temps pour manger et savourer votre repas. Évitez de manger vite ou dans le stress. 

Ulcère d’estomac remède grand-mère :

Les trois remèdes suivants peuvent constituer un traitement naturel pour l’ulcère d’estomac :

1- Le miel

ulcère estomac miel

Le miel est loin d’être simplement un édulcorant; cet ancien condiment présente plusieurs vertus médicinales.Il s’agit d’un remède traditionnel « grand-mère » qui a été utilisé pour guérir plusieurs troubles gastro-intestinaux, troubles respiratoires, perte de poids, y compris les ulcères d’estomac.

Le miel a une action nettoyante sur les plaies, stimule la régénération des tissus et réduit l’inflammation. Les plaies de la paroi abdominale et du périnée sont sensibles à la thérapie au miel.

2- Le yaourt

ulcere estomac yaourt

Les professionnels de la santé reconnaissent de plus en plus l’efficacité des cultures bactériennes présentes dans le yaourt pour lutter contre de nombreux troubles gastriques. Le yaourt et d’autres aliments fermentés pourraient avoir un effet bénéfique sur la flore intestinale normale.

Pour que le yaourt atteigne ses effets probiotiques, vous devez consommer des variétés qui contiennent des cultures vivantes et actives. Certains yaourts sont pasteurisés, un processus qui tue les bactéries et rend les effets bénéfiques des probiotiques nuls. Lisez les étiquettes des produits à base de yogourt pour déterminer s’ils contiennent des cultures bactériennes vivantes.

La bonne nouvelle est que le yogourt, le miel et les baies constituent une collation assez incroyable.

3- Les fruits

ulcere estomac fruits

Et voilà des vrais remèdes naturels : les fruits. Les pommes, les baies, la pastèque et les bananes étaient mes amis. Il est connu instinctivement qu’ils apaiseraient l’inconfort.

Les pommes, les fraises et les bleuets contiennent des polyphénols. Les polyphénols sont de puissants micronutriments dont notre corps a besoin. Les polyphénols sont l’un des plus gros métabolites secondaires des plantes présents de manière omniprésente dans les fruits et légumes, considérés comme faisant partie intégrante de l’alimentation humaine.

Un certain nombre de types de baies différents sont riches en polyphénols. Il s’agit notamment de baies populaires et facilement accessibles comme:

  • Mûres, avec 260 mg de polyphénols
  • Fraises, avec 235 mg de polyphénols
  • Framboises rouges, avec 215 mg de polyphénol

Les fruits que vous pouvez manger tout en traitant l’ulcère comprennent la pomme, la pêche, les baies, la poire, la banane, le melon et le kiwi. Bien qu’il soit préférable de prendre ces fruits sous leur forme brute, vous pouvez également les cuire à la vapeur ou les extraire. Il se trouve que j’ai fait congeler du jus de pomme biologique que j’ai acheté au Verger Hudson. J’ai bu sur l’eau. L’eau à jeun a provoqué de nouvelles nausées, pas le jus de pomme.