6 raisons de vomir de l’eau que vous buvez

6 raisons de vomir de l’eau que vous buvez

Avez-vous déjà eu une envie de vomir ou été malade après avoir bu un verre d’eau ? et vous êtes-vous déjà demandé pourquoi cela se produit ?

Eh bien, il y a certainement plus d’une explication possible. Alors si vous voulez en savoir plus, lisez l’article d’aujourd’hui !

Comment se produisent les nausées ?

Les nausées ne sont pas douloureuses, mais elles peuvent être très désagréables et s’accompagnent souvent d’une envie de vomir.

Le but de la nausée est de vous empêcher de répéter ce qui a causé le malaise. La physiologie qui les sous-tend n’a pas encore été élucidée, mais les scientifiques ont identifié quatre voies dans le corps humain qui peuvent créer une sensation de nausée ou de vomissement :

  • Stimulation du système nerveux central (SNC). La stimulation du SNC peut se produire en raison d’une pression intracrânienne élevée, d’une irritation des méninges (par ex. sang ou infection) et de déclencheurs émotionnels extrêmes tels que l’anxiété.
  • Activation de la zone de déclenchement des chimiorécepteurs. Cette zone est située dans notre cerveau, en dehors de la barrière hémato-encéphalique. Elle est alors est facilement exposée à des substances telles que les toxines et les médicaments circulant dans notre sang.
  • Déclenchement des voies périphériques – Déclenché dans le tractus gastro-intestinal et d’autres organes, ce phénomène pourrait être le signe de la présence de toxines dans la lumière gastro-intestinale. D’autres activateurs possibles sont la distension de la lumière gastro-intestinale due à une obstruction ou à une dysmotilité des intestins.
  • Perturbations du système vestibulaire – Les perturbations du système vestibulaire dans l’oreille interne peuvent provenir de mouvements provoquant le mal des transports et des vertiges.

En d’autres termes, la nausée est un symptôme non spécifique.

Raisons de vomir après avoir bu de l’eau

Trouver la raison pour laquelle vous vous sentez étourdi ou avez envie de vomir juste après avoir bu de l’eau plate revient à établir un diagnostic pour la fatigue – il y a plus d’une explication possible.

Une chose est sûre : En règle générale, boire de l’eau ne devrait pas provoquer de nausées.

Cela dit, voici une liste de raisons qui peuvent être mises en doute.

1.Un estomac plein

C’est presque trop simple, non ? Un estomac plein est la raison la plus probable pour laquelle vous vous sentez malade. Surtout après avoir mangé un repas riche, vous ne devriez pas essayer de faire entrer de force de l’eau dans votre estomac par-dessus le marché. car vous risquez de vomir votre repas et l’eau que vous avez bu après.

De plus, votre estomac pourrait avoir des difficultés à se vider. Par conséquent, évitez de boire de grandes quantités d’eau en une seule fois. Laissez à votre estomac le temps de libérer le liquide dans vos intestins grêles avant de boire la tasse suivante. Pour toute autre question, n’hésitez pas à consulter un médecin.

2.Bactéries

La deuxième explication possible, mais peu probable, est que vous buvez de l’eau contaminée par des bactéries. Vous avez bien entendu, les bactéries sont très courantes, même dans les réserves d’eau de l’Europe et des États-Unis. La question est de savoir s’il y a suffisamment de germes potentiellement dangereux pour rendre votre eau impropre à la consommation.

En plein air, une eau trop proche de déchets fécaux organiques peut subir une contamination par des micro-organismes pathogènes. Mais même si vous ne partez pas en camping, il y a de fortes chances que vous entriez en contact avec des agents pathogènes d’origine hydrique à la maison ou en public.

Prenons l’exemple de la giardia, un parasite qui colonise l’intestin grêle. La giardiase est la maladie causée par des parasites intestinaux la plus fréquemment diagnostiquée dans plusieurs pays. Toutefois, les symptômes, notamment les nausées et les vomissements, apparaissent généralement une à trois semaines après l’exposition et non immédiatement après.

Un autre parasite qui peut provoquer des nausées parmi d’autres symptômes tels que des crampes abdominales est le cryptosporidium. Les symptômes durent de quelques jours à deux semaines. Donc si vos nausées s’atténuent en quelques heures, c’est probablement un bon signe.

Par ailleurs, la giardia et le cryptosporidium peuvent , tous les deux, résister fortement au chlore utilisé pour la désinfection de l’eau.

La seule façon de savoir si vous avez affaire à une contamination bactérienne est de procéder à des analyses. Vous pouvez soit envoyer un échantillon direct à un laboratoire accrédité, soit acheter un kit de test et faire l’analyse vous-même.

Si votre eau est positive, pensez à utiliser le pichet filtrant pour filtrer votre eau potable. Des laboratoires tiers indépendants le certifient comme répondant aux exigences de la NSF en matière de réduction des cryptosporidiums et des giardias.

3.Apparition d’algues

La chaleur, combinée à la pluie et aux produits chimiques provenant des stations d’épuration des eaux usées ou du ruissellement agricole, peut entraîner la prolifération d’algues toxiques dans les lacs et les rivières qui alimentent nos systèmes d’eau municipaux. Le résultat : De l’eau potable empoisonnée.

Des expositions de courte durée – par ingestion ou contact avec la peau – ont été associées à des maux de gorge, des nausées, des vomissements, des diarrhées et des lésions hépatiques. Et il a été constaté que les épidémies d’algues se multiplient à un rythme alarmant. En 2010, le nombre de foyers signalés était de 3, en 2017, il était de 169.

La seule bonne nouvelle est que toutes les épidémies d’algues ne produisent pas de toxines.

4.Antimoine et cadmium

L’antimoine et le cadmium sont des métalloïdes ou des métaux de transition. Ils peuvent provoquer des nausées, des vomissements et des diarrhées à des doses supérieures à certaines limites dans l’eau

5.Pesticides

Le chlorpyrifos est un pesticide largement utilisé. Il peut, à faible dose, provoquer des nausées, des maux de tête et des vertiges. Il provient évidemment de l’agriculture et est l’un des principaux responsables de la pollution de notre eau potable.

En août 2018, la cour d’appel du 9e circuit des États-Unis a décidé que l’EPA devait interdire le chlorpyrifos dans les 60 jours suivant cette date.

6.MTBE

le MTBE, un sous-produit toxique du raffinage du pétrole. Aux états unis, entre les années 2010 et 2015, il a été servi sous forme d’eau du robinet contaminée à littéralement des millions d’Américains. Son odeur nauséabonde rend l’eau imbuvable. Heureusement, les directives sanitaires n’ont pas été dépassées.

Ce qui est choquant, c’est qu’il n’existe même pas actuellement de norme nationale pour l’eau potable.

Un autre problème avec le MTBE est qu’il migre dans les eaux souterraines et ne se dégrade pas facilement. Cela a entraîné une contamination étendue des eaux souterraines dans plusieurs pays au monde. Un certain nombre de fournisseurs d’eau publics avez alors l’obligation de fermer des puits d’eau potable.

Outre les nausées, le MTBE a également été associé à des étourdissements, des maux de tête et une désorientation. Il est absorbé rapidement par nos intestins.

Ce n’est pas forcément grave (mais ça peut l’être)

La raison la plus probable pour laquelle vous sentez des nausée ou un envie de vomir après avoir bu de l’eau plate est que votre estomac est trop plein. Il ne s’agit en aucun cas d’un problème grave dont vous devez vous inquiéter. La prochaine fois, laissez simplement à votre estomac le temps de se vider avant de boire la prochaine gorgée.

Si cela ne suffit pas, il est préférable de consulter un médecin. Vous pouvez également envisager de faire analyser votre eau pour détecter des impuretés telles que des micro-organismes ou des produits chimiques afin d’exclure une éventuelle contamination. Si le test est positif, privilégiez l’eau en bouteille ou utilisez un filtre à eau potable.

Articles relatifs