Est-ce le gluten qui rend votre ventre gonflé ?

Est-ce le gluten qui rend votre ventre gonflé ?

Vous avez le ventre gonflé et vous doutez que ça soit à cause du gluten ? Vous avez peut-être raison. Découvrez ici comment une sensibilité au gluten contribue au gonflement du ventre.

Les pantalons ne sont pas bien ajustés ? Vous souffrez de fatigue et de maux de tête ? Laissez-moi deviner, vous avez essayé tous les régimes possibles et imaginables : pauvre en glucides, pauvre en graisses, riche en protéines, riche en fibres. Pourtant vous n’arrivez pas à vous débarrasser de ce ventre gonflé rebelle.

Avez-vous pensé que le coupable caché qui vous fait vous sentir gros, mal dans votre peau et mal dans votre peau pourrait être le gluten ?

Le gluten c’est quoi ?

Le gluten est un type de protéine présent dans certaines céréales, notamment le seigle, le kamut, le blé et l’orge. L’avoine et les produits à base d’avoine contiennent aussi normalement du gluten, généralement à la suite d’une contamination croisée.

Aujourd’hui, jusqu’à 15 % des personnes, soit une sur sept, sont considérées comme sensibles ou intolérantes au gluten. La plupart des personnes souffrant d’allergies ou de sensibilités alimentaires ne réalisent pas à quel point elles se sentent mal jusqu’à ce que les aliments problématiques soient supprimés de leur alimentation.

Ensuite, en quelques jours seulement, il devient plus facile de sortir du lit, l’énergie augmente. L’humeur et la concentration s’améliorent et les douleurs articulaires, les maux de tête ou la congestion des sinus disparaissent.

Mais quel est le problème particulier du gluten ? Chaque fois que nous consommons un aliment auquel nous sommes allergiques, il provoque une série de réactions négatives dans notre organisme. Il impacte notamment le tube digestif et du système immunitaire.

Lorsque les personnes atteintes de la maladie cœliaque, une allergie très grave au gluten, consomment des aliments ou utilisent des produits contenant du gluten, leur système immunitaire réagit en attaquant les villosités. Ce sont des petites projections en forme de doigts dans l’intestin grêle, qui absorbent les nutriments des aliments.

Après une exposition au gluten, les lésions intestinales peuvent se développer en quelques mois ou être reportées de plusieurs années. Dans les formes plus légères de sensibilité au gluten, le gluten provoque une malabsorption et rend le ventre gonflé et dur. La malabsorption est l’incapacité d’absorber correctement les nutriments contenus dans les aliments.

Dans les cas plus graves, cette malabsorption peut entraîner une perte de poids, une anémie et des carences en vitamines.

Heureusement, l’élimination du gluten alimentaire permet de retrouver un ventre normal et dur, et au système système digestif de guérir . Tandis que les symptômes de la maladie cœliaque, notamment les troubles digestifs ou l’irritabilité, peuvent disparaître en quelques jours seulement.

Comment savoir si vous êtes intolérant au gluten ?

La cause exacte étant inconnue, il n’existe aucun moyen connu de prévenir le développement de la maladie cœliaque.

Il existe des facteurs de risque à ce problème, comme le fait de savoir qu’un membre de la famille est atteint de la maladie. La prise de conscience de ces facteurs peut augmenter les chances de diagnostic et de traitement précoces.

Un simple test sanguin appelé test des anticorps anti-gliadine peut vous indiquer si vous êtes atteint de la maladie cœliaque. Mais vous devez consommer du gluten pendant les semaines précédant le test sanguin pour éviter un résultat faussement négatif.

Il existe un autre moyen simple et rapide de déterminer si vous avez une sensibilité au gluten. Il consiste à suivre un régime d’élimination de 14 jours. Ce régime comprend l’élimination de toutes les allergies alimentaires les plus courantes. (à savoir que toutes les céréales qui contiennent du gluten, les produits laitiers, les agrumes, les arachides, le sucre et le soja).

Bien que cette liste puisse paraître décourageante, vous n’aurez pas faim. En effet, les céréales sans gluten, notamment le riz, le riz sauvage, le maïs, le sarrasin, le millet, l’amarante et le quinoa, sont librement autorisées.

Après la période de suppression de 14 jours, vous devez réintroduire lentement les aliments, un par un. Ce faisant, vous pourrez isoler tout symptôme physique ou mental lié à l’aliment.

Par exemple, vous pouvez essayer les oranges, le fromage, le yaourt, le seigle, le kamut et le blé. Pendant ce temps , surveillez les symptômes qui indiquent une allergie ou une intolérance.

Symptômes d’intolérance au gluten

Les symptômes courants d’une intolérance au gluten ou d’une allergie au blé peuvent être les suivants :

On peut ressentir aussi une fatigue au réveil le lendemain, ou baisse progressive d’énergie. L’irritabilité, anxiété, maux de tête, rétention d’eau (vous ne pouvez pas enlever vos cernes) et cernes sous les yeux sont aussi des signes courantes.

gulten et vertiges

Plusieurs gens ont pu éliminer leurs maux de tête, leurs migraines, leur rétention d’eau, leurs crampes abdominales ou leurs ballonnements, leurs éruptions cutanées, leurs douleurs articulaires et bien d’autres choses encore, simplement en découvrant leurs problèmes de gluten.