Ventre gonflé : un des symptômes courants du kyste d’ovaire

Ventre gonflé : un des symptômes courants du kyste d’ovaire

Au-delà de la douleur abdominale et du ventre gonflé, les symptômes du kyste d’ovaire peuvent provoquer des sensations inattendues dans tout le corps. Savoir ce qu’il faut rechercher est la moitié de la bataille. Alors gardez les symptômes moins connus des kystes ovariens sur votre radar.

Étant donné que la grande majorité des kystes ovariens ne causent qu’une gêne minime et disparaissent d’eux-mêmes, il est facile de négliger les symptômes subtils ou étranges qui se manifestent. La plupart des symptômes apparaissent lorsque les kystes grossissent. Ils commencent alors à avoir un impact sur l’ovaire et ses structures environnantes.

En surveillant de près la façon dont vous vous sentez, vous pouvez alerter votre médecin gynécologue-obstétricien des changements qui peuvent indiquer la nécessité d’un traitement aigu ou d’une ablation des kystes ovariens.

Ventre gonflé et kyste d’ovaire

Remarquer son ventre gonflé et des ballonnements peut avoir comme origine directe le développement d’un kyste d’ovaire. Les ballonnements sont dus à la rétention de liquides résultant de la réponse inflammatoire de votre organisme.

La plupart des femmes présentent des kystes de moins de 10 cm. Mais certains kystes peuvent devenir très gros, comme la taille d’une pastèque.

En cas de ballonnement, vous pouvez ressentir une forte sensation de plénitude et de pression qui entrave vos activités quotidiennes normales.

Beaucoup de femmes passent cela pour une prise de poids. Cependant, les douleurs abdominales et les ballonnements peuvent être le résultat d’une masse qui se développe dans l’estomac.

Si le poids se situe uniquement dans l’estomac, ou si vous ne parvenez pas à trouver une raison pour laquelle vous prendriez du poids en premier lieu, c’est un signal d’alarme.

Ces symptômes ne disparaîtront que lorsque le kyste éclatera de lui-même ou après l’ablation du kyste ovarien par un médecin compétent.

Autres symptômes de kyste d’ovaire

Sensibilité des seins

La croissance d’un kyste sur un ovaire peut avoir un impact sur la libération naturelle d’hormones dans votre corps. Souvent, les fluctuations hormonales provoquent une sensation de douleur ou de sensibilité du tissu mammaire.

Dans ce cas, un simple coup sur la poitrine ou une secousse en courant peut provoquer des vagues de douleur dans vos seins. Après l’ablation d’un kyste ovarien par un médecin gynécologue-obstétricien ou par vos processus corporels naturels, les niveaux d’hormones devraient se stabiliser. Cela soulagera la douleur et la sensibilité que vous ressentez au niveau des seins.

Problèmes des voies urinaires

Lorsque le kyste d’ovaire grossit, il ne rend pas uniquement votre ventre gonflé , mais il peut exercer aussi une pression sur les structures de votre appareil urinaire, ce qui entrave leur fonctionnement naturel. La pression exercée sur votre vessie, par exemple, peut vous donner l’impression de devoir uriner plus souvent que la normale.

La pression sur les uretères, quant à elle, peut rendre difficile la vidange complète de la vessie. Votre médecin gynécologue-obstétricien peut vous aider à déterminer si vous présentez des symptômes de kyste ovarien ou si vous devez envisager une autre cause.

Douleur à la hanche et à la jambe

Une hanche ou une jambe douloureuse peut être attribuée à une surutilisation. Pourtant, elle peut aussi résulter de la pression exercée sur les nerfs pelviens par un kyste ovarien. Lorsqu’elle est causée par un kyste, la douleur de la hanche et de la jambe se manifeste généralement d’un seul côté du corps et peut être intense.

La douleur peut également se propager à l’aine ou à l’abdomen, surtout si le kyste éclate. Signalez toute douleur à la hanche et à la jambe à votre gynécologue-obstétricien pour en identifier la cause et recevoir des soins.

Consultez votre gynécologue obstétricien pour discuter de vos symptômes de kyste ovarien.

Si vous pensez souffrir de symptômes de kyste ovarien ou de problèmes similaires, contactez votre gynécologue obstétricien pour discuter des signes en détail. Votre médecin évaluera votre état de santé général et déterminera la cause de vos symptômes de kyste ovarien.

Les kystes d’ovaire ne sont pas tous identiques

La bonne nouvelle est que la grande majorité des kystes ovariens sont inoffensifs. Voici un aperçu des types les plus courants.

  • Les kystes fonctionnels. Il s’agit du type de kyste le plus courant. Il survient dans le cadre du cycle menstruel normal dû à l’ovulation. De temps en temps, un kyste fonctionnel peut se remplir de sang, ce qui le fait gonfler et provoquer des douleurs et des ballonnements. Mais il est normalement indolore et disparaît généralement de lui-même en quelques mois.
  • Les kystes dermoïdes ou tératomes. Les femmes naissent souvent avec ce type de kyste. Il peut être rempli de toutes sortes de choses que le corps fait pousser, comme des cheveux, des dents et même des tissus thyroïdiens et cérébraux. Très rarement, les tératomes peuvent devenir cancéreux.
  • Les cystadénomes. Bien qu’un cystadénome puisse devenir assez gros, c’est comme un grain de beauté dans la mesure où il s’agit généralement d’une croissance normale et bénigne. Et comme un grain de beauté, nous devons parfois les retirer pour nous assurer qu’ils ne sont pas cancéreux ».
  • Endométriomes . Ces kystes se développent à partir de l’endométriose (une maladie dans laquelle les cellules utérines se développent en dehors de l’utérus). Ils peuvent être très sensibles et douloureux.
  • Les kystes cancéreux. Heureusement, le cancer de l’ovaire est rare. Le risque de cancer au cours de la vie est d’environ 1½ pour cent. Si un membre de votre famille au premier degré est atteint d’un cancer de l’ovaire, ce risque passe à 5 pour cent. Les femmes qui présentent certaines conditions génétiques comme BRCA1, BRCA2 ou le syndrome de Lynch doivent également être plus inquiètes si elles développent un kyste.

Que se passe-t-il si vous avez un kyste ovarien ?

Si votre médecin découvre un kyste ovarien, vous passerez très probablement une échographie pelvienne. Cette dernière permet de voir ce qui se passe et le traitement dépendra de votre situation.

Bien souvent, si ils rencontrent un kyste légèrement préoccupant, les médecins attendront six à huit semaines pour voir s’il disparaît de lui-même. Beaucoup de kystes ressemblent à un ballon d’eau. Il n’y a rien à l’intérieur et ils peuvent être présents même après la ménopause. Il est très raisonnable de les surveiller par échographie chaque année pour s’assurer qu’ils ne grossissent pas.

Parfois, un kyste doit être retiré chirurgicalement. Il y a quelques éléments que le médecin examine dans un kyste pour évaluer s’il doit être retiré ou non. S’il rend constamment le ventre gonflé ou s’il provoque des symptômes douloureux, le kyste d’ovaire peut être enlevé pour des raisons de confort.

Une femme peut également avoir besoin d’une intervention chirurgicale si le kyste fait plus de 10 centimètres ou s’il semble anormal à l’échographie.

Si, par exemple, le kyste a un tissu solide supplémentaire qui se développe à l’intérieur, des tests sanguins de marqueurs tumoraux seront faites. Le plus courant est l’antigène cancéreux 125 (CA125). Des taux élevés font craindre un cancer, surtout après la ménopause.

Quand vous devez consulter votre médecin

Si vous ressentez votre ventre gonflé accompagné d’une douleur pelvienne intense, surtout si elle survient rapidement, vous devez consulter immédiatement. Étant donné qu’un ovaire tordu peut réduire ou arrêter la circulation sanguine, plus tôt vous consulterez un médecin, plus vous aurez de chances de sauver votre ovaire.

Pour les douleurs pelviennes générales, les causes peuvent être nombreuses et parfois difficiles à différencier. Dans ces cas, il est préférable de consulter une personne formée aux examens pelviens pour voir si elle peut localiser la douleur, car elle est parfois très évidente.

Ressources :

health.clevelandclinic.org

cancercenter.com